3 allée Emile Pouget, 92100 Boulogne-Billancourt, France
+33 6 89 42 51 97
Du Lundi au Vendredi de 9h à 19h30. Le Samedi de 9h à 13h.

Céline Riclet, Sophrologue à Boulogne-Billancourt

 
 
 

Céline Riclet, Sophrologue à Boulogne-Billancourt

Céline Riclet
Sophrologue à Boulogne-Billancourt

Histoire de la sophrologie

La sophrologie a été inventée par un neuropsychiatre espagnol d’origine colombienne en 1960, Alfonso Caycedo. Elle est inspirée de techniques occidentales et de pratiques orientales.

 

Littéralement, c’est la « science de l’esprit harmonieux ». Le terme sophrologie est issu de 3 mots grecs : « Sôs » harmonieux, « phren » l’esprit et « logos » la science.

 

Alfonso Caycedo pratiquait l’hypnose à l’hôpital psychiatrique de Barcelone et refusait certains traitements psychiatriques comme le coma insulinique ou les électrochocs qui, selon lui, altéraient la conscience.

Dès lors, il souhaite une autre approche de la maladie mentale.

Il s’intéresse tout d’abord à l’hypnose, au training autogène de Schultz (1884-1970) et à la relaxation progressive de Jacobson (1888-1983). Au début des années 1960, la sophrologie est donc composée de quelques techniques issues de ces 3 méthodes notamment les sophronisations.

Puis Caycedo s’intéresse à la phénoménologie, philosophie qui prône le retour aux choses, à l’expérience première du monde (fondée par le philosophe allemand Edmund Husserl 1859-1938).

En 1962, il rencontre le psychiatre suisse Binswanger (1881-1966) spécialiste de cette philosophie, qui lui conseille de se rendre en Inde afin d’étudier le yoga.

En 1965, Caycedo part en Orient pour un voyage qui durera 2 ans, où il découvrira des techniques orientales. Il apprendra le yoga dynamique du sud de l’Inde dont il s’inspirera pour créer la relaxation dynamique. Il rencontrera également le bouddhisme dans le nord de l’Inde (le Tummo) et finira son voyage au Japon afin de s’initier à l’enseignement Zen.

 

Dans les années 70, la sophrologie se développe de plus en plus en France, en Belgique et en Suisse grâce notamment au médecin-dentiste Raymond Abrezol (1931-2010). Il est en effet le premier sophrologue à avoir adapté ce type de préparation mentale dans une équipe olympique et se fait connaître en préparant, entre autres, l’équipe suisse de ski (en tout 204 médailles olympiques ou mondiales !).

Depuis, la sophrologie sportive n’a cessé de se développer auprès des sportifs de haut niveau.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.